Chantier à faible nuisance

Le choix de la structure et du plancher bois permet de réduire les nuisances engendrées par le chantier : tous les éléments seront préfabriqués en atelier avant d’être assemblés sur place. Seules les fondations seront réalisées en béton. Ce socle assurera une assise solide et étanche au bâtiment.

La construction, en grande partie en bois, permet une préparation en atelier des composants. Les déchets de chantier sont, de ce fait, limités et le chantier est plus court. La construction en filière sèche : un montage rapide et silencieux de la structure.

La phase humide du chantier est limitée à la réalisation du sous-sol et des murs pignon en béton. Pendant cette phase, l’utilisation de l’eau et les rejets liquides seront surveillés. Les techniques choisies permettent de limiter les nuisances (bruits et boues) pouvant affecter le voisinage. Il sera demandé aux entreprises d’utiliser du matériel équipé de silencieux et, dans la mesure du possible, de moteurs électriques, moins bruyants que des moteurs diesel.

L’accès au chantier sera aménagé pour éviter de perturber la vie, les activités et la sécurité des riverains. Il sera tenu compte des flux de circulation de la rue et les horaires de livraison seront fixés en période de moindre flux. Dans tous les cas, toutes les dispositions seront prises pour obtenir un chantier propre et éviter que les véhicules ne souillent les voies d’accès.

Cette conception architecturale s’harmonise aux contraintes bioclimatiques du site :
- Éviter les nuisances acoustiques
- Économiser sur les dépenses énergétiques