Les capteurs géothermiques verticaux

Les capteurs géothermiques verticaux (sondes géothermiques ou géosondes) sont des échangeurs thermiques qui prélèvent de la chaleur emmagasinée dans le sous-sol, par conduction thermique au moyen d’une pompe à chaleur (P.A.C.).

Ils sont constitués d’un ou plusieurs forages verticaux de quelques dizaines de mètres de profondeur, parfois plus, dans lesquels sont insérés des tubes en matériaux synthétique, en général du polyéthylène haute densité (PEHD), raccordés à une PAC. Les tubes peuvent être reliés entre eux, soit par une chambre commune, soit deux par deux en double U à la base. Un fluide antigel caloporteur, de l’eau glycolée composée à 30% minimum de monopropylène glycol, circule à l’intérieur des tubes pour prélever la chaleur au sous-sol environnant.

La P.A.C. restitue en surface la chaleur prélevée pour chauffer une habitation, de préférence au moyen d’un plancher chauffant. En été, le système peut être inversé pour fonctionner en mode rafraîchissement (en cas d’une P.A.C. réversible).

Cette technique est adaptée aux maisons individuelles, à l’habitat individuel groupé, au résidentiel collectif ou au tertiaire.